Le Vingt-septième Colloque

Contexte et environnement de l’évaluation au Québec en 2018

18 et 19 octobre 2018

École nationale d’administration publique
4750, avenue Henri-Julien, 5e étage
Montréal (Québec) H2T 3E5

Au plaisir de vous y rencontrer !

Partenaires
École nationale d'administration publique

Contexte et environnement de l’évaluation au Québec en 2018

 

Sous le thème du « contexte et environnement de l’évaluation au Québec en 2018 », évaluateurs-trices québécois(es) et d’ailleurs êtes convié(e)s à participer au prochain colloque de la Société québécoise d’évaluation de programme qui se tiendra les 18 et 19 octobre prochain au campus de Montréal de l’ENAP. Cet événement sera une occasion d’échanges, de partage, de perfectionnement et de réseautage autour des enjeux reliés à la pratique de l’évaluation au Québec et au-delà en 2018.

Au cours des dernières années, l’évaluation au sein du gouvernement du Québec a connu plusieurs changements. L’introduction en 2014 d’une nouvelle Directive concernant l’évaluation de programme dans les ministères et les organismes est venue clarifier les responsabilités ministérielles en matière d’évaluation, les principaux concepts évaluatifs à utiliser, la portée et les objectifs d’une évaluation, les documents à préparer et à acheminer au SCT (e.g. plan triennal d’évaluation, cadres de suivi et d’évaluation préliminaires, cadre d’évaluation pour les programmes évalués). Par ailleurs, le Sous-secrétariat à la révision permanente des programmes et à l’application de la Loi sur l’administration publique du SCT supervise à la fois la révision permanente et l’évaluation des programmes ainsi que les activités d’audit interne dans les ministères et agences.

Si ces changements dans l’encadrement gouvernemental de la fonction d’évaluation sont susceptibles de produire une demande renouvelée pour l’évaluation, ils présentent également de nombreux défis pour les ministères et organismes, ainsi que les évaluateurs-trices, internes comme externes :

  • Recrutement de ressources en évaluation
  • Budgets limités
  • Développement des compétences en évaluation
  • Liens à établir entre la révision et l’évaluation
  • Intégration dans certains M&O de l’évaluation et de la vérification
  • Mobilisation des données administratives
  • Conciliation des multiples rôles de l’évaluation (e.g. amélioration des programmes tout en favorisant la prise de décision, soutenant l’efficacité et la hiérarchisation des dépenses, assurant la prestation de services efficaces et efficients)
  • Production de réponses aux questions sommatives afin d’évaluer la pertinence, l’efficacité et l’efficience
  • Production d’évaluations opportunes et utiles

Ces enjeux ont également une résonnance à l’extérieur du cadre gouvernemental, c’est pourquoi le colloque se veut ouvert à toutes présentations concernant un projet d’évaluation, une réflexion appuyée par la théorie ou la pratique et susceptibles d’offrir des perspectives inspirantes pour les évaluateurs-trices, quel que soit leur contexte de pratique (évaluateurs-trices externes, fondations, organismes communautaires, etc.).

Participez en grand nombre !

Programme

Journée de formation pré-colloque
18 octobre 2018
08h30-15h30

Formation sur la récolte des effets (Outcome Havesting)

La récolte des effets est une méthode qualitative d’évaluation d’effets, innovante, participative, spécialement adaptée pour des actions/projets/programmes de développement social en contexte de complexité. Une de ses particularités est qu’elle ne vise pas l’évaluation de l’atteinte d’objectifs SMART. Elle procède plutôt de façon inverse en ce sens où elle permet de collecter des effets dans un domaine d’intervention bien circonscrit pour ensuite tenter d’établir des relations plausibles de contribution avec les actions/programmes évalués.
17h00-19h00 [email protected] de réseautage
Journée du colloque (ÉNAP - Campus Montréal)
19 octobre 2018
09h00-17h00

APPEL DE PROPOSITIONS

Contexte et environnement de l’évaluation au Québec en 2018

 

Sous le thème du « contexte et environnement de l’évaluation au Québec en 2018 », évaluateurs-trices québécois(es) et d’ailleurs êtes convié(e)s à participer au prochain colloque de la Société québécoise d’évaluation de programme qui se tiendra les 18 et 19 octobre prochain au campus de Montréal de l’ENAP. Cet événement sera une occasion d’échanges, de partage, de perfectionnement et de réseautage autour des enjeux reliés à la pratique de l’évaluation au Québec et au-delà en 2018.

Au cours des dernières années, l’évaluation au sein du gouvernement du Québec a connu plusieurs changements. L’introduction en 2014 d’une nouvelle Directive concernant l’évaluation de programme dans les ministères et les organismes est venue clarifier les responsabilités ministérielles en matière d’évaluation, les principaux concepts évaluatifs à utiliser, la portée et les objectifs d’une évaluation, les documents à préparer et à acheminer au SCT (e.g. plan triennal d’évaluation, cadres de suivi et d’évaluation préliminaires, cadre d’évaluation pour les programmes évalués). Par ailleurs, le Sous-secrétariat à la révision permanente des programmes et à l’application de la Loi sur l’administration publique du SCT supervise à la fois la révision permanente et l’évaluation des programmes ainsi que les activités d’audit interne dans les ministères et agences.

Si ces changements dans l’encadrement gouvernemental de la fonction d’évaluation sont susceptibles de produire une demande renouvelée pour l’évaluation, ils présentent également de nombreux défis pour les ministères et organismes, ainsi que les évaluateurs-trices, internes comme externes :

  • Recrutement de ressources en évaluation
  • Budgets limités
  • Développement des compétences en évaluation
  • Liens à établir entre la révision et l’évaluation
  • Intégration dans certains M&O de l’évaluation et de la vérification
  • Mobilisation des données administratives
  • Conciliation des multiples rôles de l’évaluation (e.g. amélioration des programmes tout en favorisant la prise de décision, soutenant l’efficacité et la hiérarchisation des dépenses, assurant la prestation de services efficaces et efficients)
  • Production de réponses aux questions sommatives afin d’évaluer la pertinence, l’efficacité et l’efficience
  • Production d’évaluations opportunes et utiles

Ces enjeux ont également une résonnance à l’extérieur du cadre gouvernemental, c’est pourquoi le colloque se veut ouvert à toutes présentations concernant un projet d’évaluation, une réflexion appuyée par la théorie ou la pratique et susceptibles d’offrir des perspectives inspirantes pour les évaluateurs-trices, quel que soit leur contexte de pratique (évaluateurs-trices externes, fondations, organismes communautaires, etc.). Dans ce cadre, la SQEP fait appel à vous. Si vous avez des éléments à partager sur ces thèmes, nous voulons vous entendre.

Comme toujours, les étudiant(e)s dont la communication aura été retenue pourront participer gratuitement au colloque. Dans le cadre du concours étudiant, l’auteur de la meilleure présentation étudiante remportera un prix de 500$ et sera invité à publier sa communication sous forme d’article dans le Bulletin de la SQEP.

Les propositions devront contenir un maximum de 300 mots et être soumises au plus tard le 31 août 2018 à [email protected].

 

Le Comité organisateur

François BÉLAND
Martin DORION
Johann JACOB

Concours étudiants

Comme à chaque année, dans le but de soutenir la relève, la Société québécoise d’évaluation de programme (SQÉP) offre une aide financière pour promouvoir la participation étudiante à son colloque annuel..

Le soutien financier correspondant au montant d’inscription au colloque. Il est offert aux étudiantes et aux étudiants dont la communication est acceptée pour présentation au colloque. De plus, pour stimuler la prestation de communications de grande qualité, une bourse de 500 $ est attribuée à l’étudiante ou à l’étudiant dont la communication a été jugée la meilleure par un jury composé d’évaluatrices et d’évaluateurs chevronnés.

Les critères d’évaluation ont porté, entre autres, sur la valeur intrinsèque de la communication, les liens établis avec l’un ou l’autre des thèmes retenus pour ce colloque, la qualité de la présentation audiovisuelle et verbale ainsi que celle de la documentation d’accompagnement. La personne gagnante accepte de rédiger un résumé de sa communication pour publication dans un prochain Bulletin de la SQÉP.

Pour être admissible, les personnes doivent être inscrites à plein temps à l’automne 2018 dans un programme universitaire au Québec et intéressées par le domaine de l’évaluation de programme.

Participez en grand nombre !

Prix Reconnaissance 2018

Les récipiendaires

En 1996, la Société québécoise d’évaluation de programme soulignait, pour la première fois, la contribution d’une personnalité du monde de l’évaluation à l’essor de la profession au Québec en lui remettant le Prix Reconnaissance. Cette année encore, la SQÉP poursuit cette tradition en décernant, pour la vingt-deuxième fois, le Prix Reconnaissance à l’occasion de son Colloque annuel qui aura lieu à Montréal, le 19 octobre prochain.

Le Prix Reconnaissance souligne la contribution exemplaire du lauréat au développement de l’évaluation de programme dans l’un ou l’autre des domaines suivants:

  • la réalisation d’études d’évaluation;
  • la publication d’un livre ou d’un article;
  • les activités de formation et perfectionnement;
  • la participation active dans la vie d’une association professionnelle comme la SCÉ ou la SQÉP;
  • l’organisation d’un congrès ou d’un colloque.

Le Conseil d’administration de la SQÉP sollicite votre collaboration afin d’établir la liste des nominations pour la ou le récipiendaire de cette année. Les propositions devront être motivées par un texte d’au plus 500 mots et appuyées par deux membres de la SQÉP. Il est à souligner qu’un membre de la SQÉP ne peut proposer qu’une seule candidature et que les candidatures de membres siégeant actuellement sur le Conseil d’administration de la SQÉP ne sont pas éligibles.

Les propositions doivent être envoyées à l’adjoint administratif de la SQÉP, au plus tard le 5 octobre 2018.

Michel Gagnon
4120, rue Bériault
Québec (Québec) G2A 3S8
Téléphone et télécopieur : (418) 843-1446
Courriel: [email protected]

Informations pratiques

Les stationnements

L’ENAP ne possède pas de stationnement pour les étudiants. Toutefois, des stationnements indépendants bordent l’ENAP et il est permis de stationner dans les rues avoisinantes (parcomètres).

Pour le campus de Montréal :

  • Le plus simple des moyens de transport demeure le transport en commun.
  • Pour connaître les autres possibilités de stationnement près du campus, consulter ce document. . . PDF

Les hôtels à proximité

Montréal offre un vaste choix de chaînes hôtelières, de gîtes touristiques et d’auberges. Pour obtenir des informations, contacter Hébergement Montréal – Centre de ressources au (514) 524-8344 ou La Maison Internationale de Montréal au (514) 843-8803.

Le plan d’accès

L’accès au campus est des plus aisé, entre autres grâce à la proximité des grands axes routiers, aux nombreuses voies réservées aux cyclistes, à tous les stationnements, aux réseaux d’autobus et au réseau de covoiturage.

Droits d’inscription

Inclut la participation au colloque qui se déroulera le 19 octobre 2018, les conférences et les panels, la remise des prix, l’assemblée générale annuelle, le repas et la pause santé.

Colloque (Journée du 19 octobre)

Membre régulier - 120$
Membre étudiant - 80$
Non-membre + adhésion - 170$
Non-membre étudiant + adhésion - 110$